samedi 6 février 2016

Série britannique "Remember" - faux timbres de guerre

Le Lusitania & Edit Cavel

Pendant la Première Guerre mondiale, les puissances belligérantes ont pour la plupart imprimé de faux timbres de l’ennemi pour déstabiliser ses communications postales, et d'optimiser les envois de masse de matériel promotionnel. Notamment la série britannique "Remember" ("Souviens-toi"), dédié au Lusitania et à l'exécution d’Edith Cavell.
Cette infirmière britannique fusillée par les Allemands pour avoir permis l'évasion de centaines de soldats alliés. 
La Colombie a aussi utilisé l'image du martyr de l’infirmière Cavell à des fins de propagande. 
Deux mois après sa mort, le flux de volontaires dans l'armée des alliés a doublé, et l'opinion publique des pays neutres (en particulier aux États-Unis) c’est radicalisée. 

Le drame du Lusitania est moins connu chez nous que celui de Cavel.
Voici un résumé de son histoire.
Le Lusitania fut construit en deux ans et lancé le 7 juin 1906 à Clydebank, en Écosse. Il quitta Liverpool le 7 septembre 1907 pour son voyage inaugural. Il était équipé des technologies les plus modernes de l’époque, grâce à d'importants prêts du gouvernement britannique.
Ces prêts avaient été consentis, de manière indirecte par l'Amirauté.
En contrepartie, l'Amirauté avait le droit de réquisitionner les navires des compagnies en tant que transports de troupes ou navires auxiliaires. 

     Le Lusitania à l'arrivée de son voyage « record » en 1907.

À l'époque, ce navire et son sistership étaient les plus grands, les plus puissants et les plus rapides au monde. Dès octobre 1907, le Lusitania obtint le Ruban bleu, en battant le précédent record du paquebot allemand Kaiser Wilhem II et en mettant fin à 10 ans de domination allemande. 
Avec 24 nœuds de vitesse moyenne et des pointes à 26 nœuds (48 km/h) pour une poussée de 27 000, ces paquebots étaient conçus pour surpasser les autres navires.
Le bateau entra en cale sèche du Canada Dock de Liverpool le 12 mai 1913, pour renforcer sa coque par un blindage et mettre en place des casemates et recevoir 12 canons à tir rapide de 6 pouces, mais ceux-ci ne furent finalement installés qu'en août 1914.
C’est à ce moment qu’il fut réquisitionné par la Royal Navy comme croiseurs auxiliaires pour des fonctions de guerre.
Le Lusitania était commandé par le capitaine William "Bowler Bill" Turner, âgé de 58 ans, officier expérimenté qui effectuait son 102e voyage.

Le Lusitania fut torpillé le 7 mai 1915 à 14 h 25, par un sous-marin allemand, le U-20 au large de l' Irlande, avec plus de 1 200 passagers (dont près de 200 Américains)
Selon les témoignages, le bruit de l'explosion à l'impact de la torpille fut suivi d'une seconde explosion beaucoup plus violente, et anormale. Elle fut officiellement attribuée à l'explosion d'une chaudière, mais suscita rapidement de nombreuses interrogations.
Ce navire solide, ultramoderne pour l'époque, coula anormalement vite et par la proue, alors qu'il disposait de compartiments étanches que le capitaine avait fait fermer.
Les notes du capitaine du sous-marin allemand, le Kapitanleutnant Walther Schwieger, nous apprennent qu'il tira sa torpille à 460 mètres à 14 h 10 et que l'impact fut suivi d'une « détonation exceptionnellement importante », avec un grand nuage de fumée et « des débris projetés jusqu'au-dessus des cheminées ». Une deuxième explosion fut entendue.
Ce qui fait dire qu’il transportait aussi un chargement secret de munitions.
Le torpillage de ce navire, a joué un rôle important dans l'hostilité des Etats-Unis envers l'Allemagne, jusqu'à leur implication dans la première guerre mondiale à partir du 6 avril 1917.

Téléchargez PDF

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire