dimanche 10 avril 2016

Oblitération “ BELGIQUE - BELGIE “



Voici une oblitération peu courante. 
L’on peut se poser la question sur les raisons  de l’existence d’un tel cachet qui ne précise que le pays d’origine, à savoir la Belgique  plutôt que de préciser la localité comme c’est généralement le cas.

Que nous révèle ce cachet ?
16 qui peut-être l’heure ;
22. V qui indique le jour et le mois mais pas d’année  et un chiffre 5 !!


Voici un début d’explication. Le gouvernement belge exilé en France à Sainte-Adresse (à côté du Havre) pendant la guerre 14-18 crut en un retour rapide en Belgique. En prévision d’une contre attaque victorieuse contre les troupes allemandes au cours du printemps 1915, la poste belge avait confectionné plusieurs de ces cachets. Comme il ne pouvait pas prévoir quelles serait les villes et communes qui seraient libérées, l’on s’est limité à ne reprendre que les termes BELGIQUE - BELGIE + des numéros (dans l’exemple numéro 5) On ne connaît que des numéros 2 à 25.  Les cachets finalement ne servirent qu’après l’armistice et sont à considérer comme cachets de fortune. Le plus ancien date du 20-11-1918 et le plus récent le 31-12-1919 ; certains ne portent même pas de millésime.  Néanmoins, il existe une grande confusion dans la mesure où la poste avait fait fabriquer les cachets en double exemplaire. Ceci eut pour conséquence que le même numéro se retrouve par exemple à Arlon et Kortemark  (numéro 2) ; Charleroi et Bouvignes  (numéro 3) etc…  Il est à noter que le 22 a servi au Havre et les numéros 23 et 24 à Ste Adresse.

Quoi qu’il en soit, avis aux amateurs d’oblitérations, ayez  l’œil et le bon en fouillant dans des lots de vieilles enveloppes et cartes postales.

Publié avec l'aimable autorisation d'André Forton du club de Wemmel.

Plus d'infos sur cette période : http://www.normandie-1914-1918.com/struc_belges/poste_belge/ 

et faux timbres : ici

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire