lundi 23 juillet 2018

Quelle est la valeur d’une collection


C’est une question que l’on pose régulièrement aux clubs philatéliques lors des salons, bourses, forums et par messagerie. Le scénario est presque toujours le même : une personne hérite d’une collection ou un parent en possède une, et cette personne veut savoir la valeur de cette collection de timbres et comment la revendre. Presque invariablement à la question : "que vaut ma collection ?», la réponse tombe et provoque la déception : "Cela dépend, mais probablement pas grand-chose."
Si vous êtes une de ces personnes qui avez hérité d’une collection ou d’une accumulation de timbres anciens et que n’avez pas la moindre idée de ce que ça vaut, commencez par l’hypothèse que cette collection ou accumulation de timbres ne vaut sans doute pas grand-chose. De cette façon, vous ne serez pas déçus quand vous découvrirez que la collection de timbres que vous a donné votre grand-père ne va pas payer votre nouvelle voiture. Par contre si le contraire se révèle être vrai, alors tant mieux ! C’est que la chance existe et vous a souri.
Votre collection contient-elle une pièce de valeur ?
Il semble y avoir un postulat parmi les non collectionneurs qui est que plus c’est ancien plus c’est rare et donc de forte valeur. Ce qui n’est tout simplement pas le cas. Tout simplement parce qu’un timbre ancien ne signifie pas qu’il est rare (ici le philatéliste préfère parler de timbres Classiques, Semi-moderne, Moderne ou Récent). En fait, la plupart du temps c’est exactement le contraire : le timbre est très courant et n’a donc que peu ou pas de valeur.
Le problème est que ce n’est pas toujours pas le cas.
Il existe certains timbres de fortes côtes et certains d’entre eux peuvent dormir parmi des collections oubliés et transmises à des non collectionneurs qui ne connaissent pas la valeur de celle-ci.
Comme partout dans le monde les objets de collection ont rarement un prix constant, fixe et universel et les timbres-poste n’y échappent pas : il s’agit de la loi du marché, de l’offre et la demande.
Si un timbre est rare alors il existe une demande, et plus sa vente sera facile. Et justement parce que ce timbre est rare, vous ne l’avez pas. L’ancienneté n’a pas de pertinence lorsqu’il s’agit de déterminer la valeur des timbres-poste. La plupart des timbres ont été émis en quantité astronomique pour satisfaire à la demande et ce à perpétuité. Cette quantité inclut même les premiers timbres qui ont été émis au début de l’histoire du timbre-poste. Finalement, un timbre n’a de valeur que s’il trouve un acquéreur. Tant qu’il n’est pas vendu, sa valeur n’est qu’hypothétique.
C’est le collectionneur qui décide, selon son désir et son budget.
Revenons maintenant à notre question... elle nécessite des connaissances et de l’expérience pour déterminer la valeur des timbres. Fournir un catalogue de côte à la personne qui veut connaître la valeur de ses timbres n’est pas suffisant. De plus il vous faut savoir que le prix d’achat ou de vente est d’environ 30 à 40% de la cote catalogue dans les meilleurs cas, 20% est courant, 10% est souvent appliqué au oblitérés moderne. Beaucoup de timbres rares et qui ont des côtes astronomiques ressemblent à s’y méprendre au timbre lambda qui a une valeur minimale dans ce même catalogue. Même les collectionneurs chevronnés doivent souvent compter sur des experts. Ce que vous possédez est en général composé de pièces courantes que tous les collectionneurs de timbres ont. Donc si tous les collectionneurs en ont déjà, cette collection sera difficile à vendre. Une simple collection de France des années 1960 à nos jours, neufs sans charnières, ne vaut guère plus que la faciale. N’oubliez pas : prenez plusieurs avis et méfiez-vous tout autant de celui qui dira que votre collection vaut une fortune, mais que personnellement il n’est pas intéressé par celle-ci, que de celui qui prétendra qu’elle ne vaut pas grand-chose, mais qu’il veut bien vous la racheter pas cher pour vous débarrasser. Passez voir une association philatélique proche de votre domicile avec votre collection. Celle-ci saura vous conseiller et vous diriger vers les personnes que votre collection pourra intéresser, à la pièce en lot ou complète.


Pour moi la valeur est purement subjective et a pour but de flatter l’égo du collectionneur. Certes, on ne le niera pas que si l’on possède un timbre d’une certaine cote, ça fait toujours plaisir, mais collectionner est aussi pour le plaisir de collectionner et d’avoir des pièces intéressantes sans pour autant que ces dernières valent chère.
C’est aussi avoir une autre philosophie que d’être philatéliste dans le bon sens du terme

Le 28 septembre 2011 - par  richardd : https://www.multicollection.fr/


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire