jeudi 27 octobre 2016

Autriche – Plébiscites- 1920/22




Autriche – Plébiscites- 1920/22

La surtaxe des timbres d’Autriche allemande a été introduite en 1920.
Ces timbres surtaxés, aussi connu comme les timbres semi-postaux ou de charité, ont été vendus au double du prix de leur valeur nominale, en plus de la valeur inscrite sur le timbre.
Ainsi, un timbre de 20 Kroner coûtait à l'acheteur 60 couronnes, une somme importante d'argent, 100 couronnes quelques années plus tôt étant une pièce d'or d'une once! Malheureusement, les dirigeants en cette période étaient plus intéressés par la propagande politique que les fonds de bienfaisance.
Le 29 mai 1921, les timbres courants postaux définitifs (Vingt types) ont été surchargés localement "Salzburger Volksabstimmung", dans différents formats pour le Plébiscite des peuples de Salzbourg.


Le Plébiscite de Salzbourg n’était en fait pas autorisé par le gouvernement allemand en Autriche.
Lorsque l’empire austro-hongrois éclate à la suite de sa défaite lors de la Première Guerre mondiale, de nombreux Allemands et Autrichiens germanophones espèrent une unification des deux États.
Dans le cadre de la réorganisation de l’Europe : les traités de Versailles et celui de Saint-Germain, en son article 80, excluent explicitement la possibilité d’une unification entre l’Autriche et l’Allemagne sauf à obtenir l'accord de la Société des Nations, les vainqueurs voulant maintenir les vaincus dans une situation d'impuissance militaire. Vienne a ordonné qu'il soit annulé. Ce plébiscite ne portait pas sur l'annexion de l'Autriche allemande, mais de l'annexion à la République d’'Allemagne!
Les habitants de Salzbourg ont voté pour l'unification avec l'Allemagne, mais les résultats ne sont pas reconnus, et pour les raisons décrites plus haut, la réunion n'a jamais eu lieu.
Le 24 Avril 1921, les timbres courants postaux définitifs ont été surchargés localement avec un aigle et "24 Avril 1921" (dans différents formats) pour le Plébiscite du Tirol.
Ce qui restera également sans suite.
 


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire