mardi 22 août 2017

Alsace et Lorraine Occupation allemande pendant la guerre franco-prussienne (1870 - 1872)



J’ai trouvé récemment 3 timbres étranges dans le vrac d’un album, sans nom de pays.
Une piste quand même, des centimes et Forbach sur le tampon. Forbach, c’est en Lorraine.
Une petite recherche dans le catalogue français m’éclaire sur l’origine, et les informations trouvées sur le web, m’ont permis d’écrire cet article.




Un peu d’histoire :
L'Alsace-Lorraine fut cédée par la France, à l'Allemagne, par le traité de Francfort du 10 mai 1871 et par la convention du 11 décembre 1871, consécutifs à la défaite française.
Ces territoires comprenaient les départements (de l'époque) du Bas-Rhin, du Haut-Rhin (sauf Belfort et ses environs), de la Moselle (sauf le bassin de Briey), de la Meurthe pour partie, et des Vosges (quelques communes). Ce qu'il restait (à la France) des territoires de la Moselle et de la Meurthe devint le département de Meurthe-et-Moselle.
Finalement, les territoires ont été renvoyés en France à la fin de la Première Guerre mondiale par le Traité de Versailles.
La philatélie :
Au cours de l'occupation de l'Alsace et de la Lorraine en 1870, l'Allemagne a émis des timbres pour la province avec des valeurs exprimées en monnaie française.
Il y a eu sept émissions, dans lesquelles il existe deux variétés.
Le réseau de fond s'arrête, et la grille d'arrière-plan pointe vers le bas. C’est ce qui permet de distinguer les premières émissions d’occupation. Ils étaient valables pour une utilisation dans toute la France occupée jusqu'à la fin de la guerre. Ensuite ils sont devenus valables uniquement en Alsace et en Lorraine et ce jusqu'à ce que la région soit incorporée dans l'Empire allemand et que les timbres allemands soient utilisés.
Les imitations officielles de toutes les valeurs ont été faites en 1885 à Hambourg.
Les imitations sont le 2e type de grille. Ensuite de nouvelles plaques ont été faites pour le texte.  
La manière la plus simple de distinguer les imitations est la suivante: dessinez une ligne imaginaire du coin supérieur gauche de la bordure rectangulaire au coin inférieur droit.
La ligne devrait traverser la partie inférieure du 'P', tandis que sur les réimpressions, elle passera juste en dessous du centre du 'P'.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire